Saison 3, épisode 3 : au pays des Barbies – analyse des clichés de beauté

Audacieuses et déterminées, les Lettones savent faire parler d’elles : on les connait blondes et élancées, toutes de rose vêtues avec l’événement Go Blonde. Organisée pour la première fois en 2009, cette parade de Barbies a bénéficié à chacune de ses éditions d’une large couverture médiatique internationale, notamment dans la presse féminine. Malgré un succès grandissant à la fois auprès de Lettons et des touristes, la marche n’a pourtant pas eu lieu cette année, au grand regret de certains voyageurs…

Alors qu’en France et en Belgique, on dénonce le harcèlement de rue, notamment dans des courts-métrages comme celui de Éléonore Pourriat intitulé « Majorité opprimée », les Lettones semblent pouvoir, elles, parfaitement assumer leur féminité sans risquer de se faire accoster.

Bien qu’elles soient considérées par beaucoup comme les plus belles femmes du monde, les Lettones se plaignent souvent de devoir toujours prendre les devants. Timides, les étudiants lettons ne manient par l’art de la drague comme savent le manier les étudiants internationaux. Selon Elza Balode, étudiante en dernière année de physiothérapie, rares sont les Lettons qui agissent de la manière des Espagnols ou des Français**. Quant à Ieva Ivana, étudiante en odontologie (médecin dentaire), celle-ci assure ne s’être jamais fait klaxonner ou même « siffler » dans la rue*. Et je suis pour ma part bien obligée d’approuver : après huit mois passés dans la capitale lettone, je me suis fait « siffler » une seule et unique fois. Par des touristes français.

A Riga, c’est donc vous mesdames qui prenez les initiatives. Oubliez les techniques de drague de nos pays latins et les regards qui vous déshabillent lorsque vous osez,  ô malheureuses, porter une jupe qui laisse entrevoir vos genoux ! Les femmes prennent les devants, proposent et disposent. « Il y a une chose dont je suis certaine » affirme Ieva Ivana, « c’est que les Lettones sont, en général, plus féminines que le reste de l’Europe et l’Amérique du nord« ***. Ce qui en France nous parait trop court est trop long à Riga : la mini jupe est d’ailleurs la pièce phare du dressing des Lettones ! La discrétion semble pour la plupart d’entre elles loin d’être le mot d’ordre. C’est au au contraire la détermination qui prône lorsque la nuit tombe : souvent aguicheuses, ces créatures aux crinières blondes savent mettre leurs atouts en avant. TOUS leurs atouts, au point parfois de frôler la vulgarité.

Elza Balode et Ieva Ivana (deux rares blondes dites « naturelles ») semblent elles loin d’adhérer au concept de l’événement Go Blondes, dont l’objectif initial était d’offrir un moment de gaieté à la ville et ses habitants ainsi que de remotiver la population Lettonne face à la crise économique. Toutes les deux dénoncent un événement qui réduit la femme lettone à des clichés sexistes.

Mais ceci est déjà un autre débat. Y-a-t-il une raison qui expliquerait le comportement des jeunes Lettones, plus déterminées que jamais à séduire ? C’est l’équilibre des genres qui s’avère être mis en cause. Selon un article de la BBC, il y aurait en effet en Lettonie 8% de femmes de plus que les hommes. Ceci expliquerait donc cela.

Femmes - hommes Riga

Au delà des stéréotypes que contient cet article – non, toutes les Lettones ne sont pas blondes, non, toutes les Lettones ne sont pas allumeuses – force est d’admettre que ce voyage en Lettonie m’a fait prendre conscience que les notions de beauté et de féminité ne sont pas universelles et que leurs critères varient en fonction des frontières. La féminité est-elle un artifice de la culture ? Sahra-Aida Cherif, jeune Française expatriée en Russie ayant travaillé six mois à Riga avant d’emménager à Moscou, évoque ainsi « les influences européennes et slaves » :

« Ma vision des jeunes filles lettones a évolué au cours de mes 6 mois à Riga. La réputation des filles de l’Est est fondée, leur beauté froide est parfois saisissante, et les hommes étrangers que j’ai rencontrés peuvent en attester. Il faut le dire, l’empreinte russe est flagrante. Que ce soit dans le style vestimentaire a la liberté infinie (combien de fois me suis-je fait la réflexion que, habillées de la sorte, elles ne feraient pas 100 mètres dans Paris sans être humiliées), dans l’attitude de femme qui s’assume, se dévoile sans crainte et dans cette culture du corps parfait. Cependant, j’ai eu l’occasion de rencontrer un tout autre type de Lettone, qui m’a plu autant pour sa simplicité que son rejet de la « bimbo attitude ». Filles branchées au style plus européen, tatouées et décontractées, fréquentant les lieux hipsters méconnus des touristes en quête de jolies filles, elles revendiquent leur pouvoir de séduction de façon subtile. Ces femmes se côtoient dans un Riga profondément scindé entre les influences européennes et slaves. » 

Aussi, même si le cliché est tentant, Sahra-Aida Cherif ajoute que « les poupées ne représentent pas la majorité des lettones, et bien heureusement« , à l’image de ce blog mode tenu par une jeune Lettone et cité dans l’article de Konbini, Riga, la future « petite capitale hipster de l’Est » ?

Je profite de cet article pour vous donner une bonne adresse, vous mesdemoiselles à Riga, d’une boutique Vintage que j’adorais et qui recèle de trésors !

riga-hipster-vintage-marketCrédit photo : Eat Riga Tour

Extraits des interviews de Ieva Ivana et Elza Balode :

* »Never have I seen latvian man to whistle of honk in their cars for beautiful girls. » – Ieva Ivana

** »Latvian girls are independent and strong to get what they want. At first when I meet some foreigner they usually are more impulsive and gives a lot of attention, that is very nice, because latvian guys who act like spanish or french are like 2 for 10000. » – Elza Balode

*** « There is one aspect I am absolutely sure – that latvian girls are in general more feminine than I have seen around Europe and North America. Like joga pants are for gym and sweat pants are for staying home when no one sees us. High heels and skirts/dresses and make up and made hair are for going in public. Like if you recall – when you were in RSU, I bet most part of girls where looking like they were going out to party.  » Ieva Ivana

Lire aussi :

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Saison 3, épisode 3 : au pays des Barbies – analyse des clichés de beauté

  1. Sahrach dit :

    Super article ! 😀

  2. Adeline Viaud dit :

    Très bon cet article, Anne ! Tu as bien trouvé ton style d’écriture, c’est très fluide, organisé, chapeau ! Plein de bécots à toi 🙂

  3. Cha dit :

    Je ne crois pas à ces clichés de Lettones barbies, ma meilleure amie est une Lettone et je connais le pays depuis plusieurs années, j’y ai vécu récemment aussi, et toutes mes amies lettones sont, en effet, indépendantes, déterminées et débordant d’énergie, mais aussi naturelles et très loin d’être blondes et barbies ! C’est un cliché qui fait venir les touristes masculins, qui sont généralement déçus de voir que les Lettones sont loin d’être des filles faciles. Elles s’en fichent d’avoir un homme riche, c’est un très vieux stéréotype et je pense qu’il est temps d’en finir. Il ne faut également pas confondre le style vestimentaire des Lettones et des Russes, qui est selon moi très différent… Quand aux Lettons, certes ils sont timides et ne font pas forcément le premier pas, mais une fois qu’on les connaît, on se rend compte qu’ils ont les pieds sur terre et qu’ils savent faire plein de choses. Ils peuvent aussi être très drôles, il faut juste apprendre à les connaître. L’avantage pour nous c’est qu’on ne se fait pas siffler/draguer comme ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s